Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2011

Indignation encore et toujours !

     Beaucoup de choses me choquent ces derniers temps. On nous a brossé le portrait de Mouammar Kadhafi comme celui d'un despote et d'un terroriste, ce qui n'a nullement compromis sa réception en grandes pompes dont tous les parisiens ne se souviennent que trop). Mais il y avait alors espoir de contrats juteux et au final, l'homme s'est bien moqué de nous. Faute impardonnable alors qu'en réalité, c'est nous qui en le recevant étions coupables de non intégrité. 

 

     Puis, il y eut une succession de révoltes arabes ... (on manipule facilement les peuples opprimés) et voilà que celui qui depuis plus de 40 ans régnait en maître absolu sur la Libye est abattu comme un chien. Les images horrifiques sont là pour le prouver. Depuis nous assistons à ce long défilé de libyens faisant la queue pour reconnaître le corps mutilé ainsi que celui de l'un de ses fils, en se réjouissant et en prenant des photos. Je trouve cela abject ! On ne tire par sur une ambulance et à fortiori encore moins sur un corbillard. 

 

     Autre sujet d'indignation, ce jeune soldat israélien retenu en otage depuis plusieurs années a été libéré en échange de plusieurs centaines de prisonniers palestiniens. Et cela ne choque personne ? Faut-il en conclure qu'un simple troufion à condition qu'il soit israélien, vaut plus que des centaines d'arabes ? 

     Quel mépris ! Mais non ... les médias trouvent cela naturel. Dans quel monde vivons nous ? Parfois, (que dis-je ? ... souvent) je me le demande.

 

     Une seule chose est certaine, la démocratie ne s'importe pas. Elle se mérite, elle se gagne pied à pied. Encore faut-il le vouloir ? ... Encore faut-il en être digne.

     Or la plupart du temps, les peuples (et ici je ne désigne personne en particulier car c'est hélas le lot de tous ou presque) ... les peuples courbent l'échine mais quand brusquement le vent tourne, ils se transforment en barbares assoiffés de sang. 

 

     En 1789 et durant les années qui suivirent nous n'avons hélas, pas fait exception à la règle. Beaucoup plus tard, les russes ont massacré le tsar et sa famille, l'Histoire se répétant éternellement or on ne construit jamais rien de solide et de légitime en utilisant la vengeance et le crime. Parmi tous ces cas évoqués, il y avait d'autres solutions sans doute mais on a chaque fois choisi la pire. 

 

Indignés.jpg

Indignez-vous, de S.Hessel, succès total :
2 millions d’exemplaires et... 200 blessés.
(lien gracieusement ajouté par Mickey)

 

Bannière HF compteur mensuel S2.jpg

Les commentaires sont fermés.