Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2011

le feuilleton de l'été.

d.s.k.

 

Voilà ! l'affaire DSK se solde par un " non lieu " faute de preuves. Ce qui ne signifie nullement comme l'affirment ses collègues socialistes qu'il soit blanchi car le doute persiste quant aux circonstances (normal puisque c'était un fait privé) -

Personnellement - je devrais dire intuitivement car je n'en sais pas plus que nous tous - l'homme me semble avoir été la proie d'une effroyable machination. Il fut également inconséquent car occupant la place qui était la sienne, il devait se comporter autrement, d'autant qu'il savait pertinemment qu'on l'attendait sur ce terrain. Certains ne s'étaient pas privés pour annoncer la couleur … Je ne nommerai personne, à vous de faire appel à vos souvenirs.  Le même événement se produisant en France aurait sans nul doute été étouffé, personne n'en aurait rien su en dehors des intéressés et quelques proches. Aux Etats Unis, c'est différent. Ce peuple n'est certes pas plus vertueux qu'un autre " un homme est un homme " mais il veut en fournir l'image. Par ailleurs et sans nul doute, Monsieur Strauss-Kahn gênait. L'homme avait trop de poids, il fallait avoir sa peau. 

Je ne suis pas et n'ai jamais été " pro-D.S.K. " en revanche, j'ai pu constater que certains de ses farouches supporters étaient les premiers à lui appuyer sur la tête quand il était à terre. Pas très glorieux. Enfin ! un puissant dégringolait de son piédestal alors ceux même qui l'y avaient hissé l'ont allègrement piétiné et s'en sont donné à coeur joie. Revanche de minables … Ce lamentable feuilleton a fait la une de tous les journaux, déclenché des tempêtes de commentaires alors que personne ne savait rien mais le discours était quasi quotidiennement alimenté par des news contradictoires …  

Pendant qu'une lamentable histoire de fornication occupait la planète, nos politiques pouvaient s'activer à leur aise, nous mitonner quelques bons coups fourrés tranquillement à l'abri derrière ce confortable bouclier. C'est l'éternel et classique détournement d'attention. 

Maintenant  tous les amateurs de salace, et tous les vrais-faux bien pensants,  s'épuisent en hypothèses. Que va t-il faire ? Quel rôle pourra t-il bien tenir dans un proche avenir  ? Et patati, et patata. Cet homme a par son incroyable légèreté désorienté tous ceux de son camp, lesquels n'avaient pas besoin de ça et maintenant tout le monde patauge ce qui réjouit la droite qui elle, s'embourbe dans les conséquences de sa politique. Cà, pour du gâchis, c'est un beau gâchis ! Et bien, comme dirait l'autre, " faut faire avec " - 

Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne journée ! 

S.@

d.s.k.

 

07:28 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : d.s.k.

Les commentaires sont fermés.