Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2011

propos aussi oiseux que dominicaux.

En principe, durant le week-end si la plupart des blogueurs se taisent (m'a t-il semblé ? ...) je profite de cette plage dite de repos pour venir blablater sur le blog.

C'est également une façon comme une autre de faire le point, de jeter un regard en arrière et plus précisément sur les jours écoulés. Ca sert aussi à ça, l'écriture, non?

Après avoir connu un printemps exceptionnel, je crains fort que nous ne connaissions un été pourri. Les juilletistes n'ont pas eu de chance et les aoûtiens risquent fort de ne pas être mieux lotis. Pour préciser, c'est pluie, pluie et encore pluie. Z' ont l'air malin ceux qui dénonçaient la sécheresse ! Les mêmes vont désormais se plaindre de cet absolu contraire, car en France on n'est jamais contents, c'est bien connu.

Que faire en pareil cas ? ... Lire, té pardi ! Aller au cinoche peut-être, mais pour cela il faut sortir bien qu'un bon stock de vidéos puisse également nous dispenser de fourrer le bout du nez dehors ...

Depuis quelques temps, je me demande pourquoi j'ai enregistré tous ces films à une époque puisque je ne les regarde plus jamais. Nous avions la cassettomania et comme j'étais rarement chez moi le soir, les programmations différées allaient bon train ! Bilan de l'opération, un stock de K7 VHS complètement obsolète qui passe assez mal sur mon écran plat maintenant que l'ère du DVD est arrivée. 

Ne vous leurrez pas, il y aura rapidement autre chose ensuite. C'est ainsi qu'à mon époque radio, j'avais fait l'acquisition de deux lecteurs-enregistreurs de mini-disc' lesquels ont complètement disparu.

P ..... ! de société de consommation. C'est bizarre, je suis toujours pressée d'être au mois suivant ... comme si un point d'interrogation pouvait résoudre un problème existentiel. Etrange comme raisonnement !

Jeudi dernier, je suis retournée au théâtre car la rentrée s'annonce déjà au moyen de quelques timides ballons d'essais. Le spectacle vu ne risque pas de révolutionner l'art théâtral mais se laissait agréablement voir (les trois quarts du temps). Actuellement je lis plus de pièces que je n'en vois. Au passage je voudrais dire toute mon admiration aux directeurs de théâtre qui pour alimenter leur programme lisent une pièce par jour. Moi, prudente, j'ai choisi l'auteur persuadée que je suis que jamais je ne pourrais appartenir à un comité de lecture car je souffrirais bien trop et le faire en survolant, merci - très peu pour moi. Il faut pour cela une disponibilité d'esprit complète. Parfois on se demande si certains romans ou pièces de théâtre ont été lus avant d'être édités car nous sommes littéralement envahis par la paperasse approximative ... Internet il est vrai est en passe de mettre bon ordre à cela mais malheureusement cela se fait en tirant vers le bas.

Que vais-je faire aujourd'hui ? Aller voir Mélancholia ? (titre peu engageant) - Assister à un concert (gratos) à la Madeleine ? Pourquoi pas ! Ou carrément me lover dans un fauteuil avec un bon bouquin ? J'hésite encore ... (suite au prochain numéro)

ronrons.jpg

 Et en voilà deux qui ne se posent pas de questions ! ...

09:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.