Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2011

Henry V de Lawrence Olivier (1944)

CHAMPO : 51, rue des Ecoles 75005 PARIS

(M° Odéon, Cluny, St-Michel)

Henry-V.jpg


By Jove ! trouvez moi actuellement un comédien qui ait l'allure et le charisme d'un Lawrence Olivier. Je m'épuise vainement à le chercher ... A lui tout seul il nous ferait presque oublier que le film a vieilli. Maquettes en carton-pâte, musique à la tonalité dépassée mais il est là, lui ! Omniprésent, talentueux, beau comme un dieu et plein de charme. N'en doutons pas, à côté de lui, Clooney aurait l'air d'un figurant. Bien sûr, vous m'objecterez que le théâtre filmé n'est pas loin mais au moins à l'époque, les comédiens avaient une diction parfaite, ce qui n'est plus désormais le cas. Et si " on ne parle pas ainsi dans la vie " sans en être nostalgique, c'est sans doute du fait que les monarchies sont presque toutes abolies, or les rois étaient des demi-dieux et nos héros actuels se clochardisent de plus en plus, l'élégance étant devenue le cadet de leurs soucis. Ce n'est pas toujours une question de moyens, certains pouvant être élégants avec deux bouts de chiffon.
Je ne vous ferai pas l'injure de vous raconter l'histoire de Henry V et du malheureux Falstaff, d'autant que vous narrer la bataille d'Azincourt ne serait pas à notre gloire ... Il y eut également ce mariage contracté entre Henry et Catherine de Valois, fille du roi Charles VI et d'Isabeau de Bavière) lequel fut célébré en l'église St-Jean-au-Marché de Troyes.
Les habitants de cette ville n'aiment pas trop s'en souvenir ainsi que du Traité qui fut signé sur place.
Si l'église souvent se compromet, elle sait également tirer les marrons du feu et une certaine Jehanne se chargera de mettre fin à cent ans de guerre opposant les deux pays. Il reste de cette épopée anglaise de très belles images et Sir Lawrence s'est employé à nous les restituer. Oh ! et puis, à l'époque du mondialisme comment parler encore de la perfide Albion ? Aussi vous conseillerai-je vivement d'aller voir ce film qui figure en bonne place dans notre patrimoine culturel mondial.

Prochaines séances : lundi prochain 19h.15 et mardi à 14h.20 et d'estoc et de taille !

S. @

Henry-V-2.jpg


10:30 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.