Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2011

un dimanche matin de bonne heure ...

Dimanche matin, tombée du lit, comme d'habitude et ce, sans explication réelle quoiqu'aujourd'hui il y ait du brunch dans l'air ... il faut donc que je sois prête en temps utile. En outre, si en semaine les douches sont spartiates, j'aime en ce 7ème jour me prélasser dans la baignoire, c'est presque un rite. Voilà, vous savez tout ou presque. Quelqu'un m'a reproché il n'y a pas très longtemps de ne pas assez en dire ... de laisser le lecteur sur sa faim. C'est mieux que le contraire, non ? Je n'aime pas les blogs indiscrets d'autant que c'est une aire d'envol pour les mythomanes, jamais personne ne saura si ce qui est dit est vrai et j'ai un amour immodéré pour la non tricherie. Je puis même sans me vanter affirmer que je n'ai jamais mené quelqu'un en bateau. Qualité peu féminine, il est vrai ... et comme on n'imagine jamais que ce dont on est capable, sans doute puis-je passer pour une innocente aux yeux de certains mais je préfère.
Ce matin, à presque 5 heures, j'ignore l'heure qu'il était là-bas, un mail chaleureux est arrivé d'Indonésie me permettant de voyager dans ma tête sans quitter mes chats. Rencontre-photos en prévision, incessamment sous peu ... Le passage au numérique nous frustre un peu de ces soirées diapos où dans une atmosphère quelque peu enfumée certes, nous échangions autour d'un verre des impressions de voyage entre copains, ceux qui étaient partis partageant leurs souvenirs avec ceux qui étaient restés. Maintenant nous aurions plutôt tendance à exprimer cela en solo sur la Toile et je ne suis pas certaine que nous y ayons gagné ... Heureusement, je ne serai pas frustrée puisqu'une rencontre est programmée, certaines bonnes habitudes ne se perdant pas comme ça.

aff.playasong.jpg

 

Mais ce film vu et annoncé allez-vous dire ? ...
En fait, force est de reconnaître que je n'ai pas trop envie d'en parler, les fans de Bob Dylan pourront y aller pour les larges extraits sonores diffusés mais cette atmosphère cafardeuse de l'adolescence que nous connaissons tous pour l'avoir traversée encourage peu les commentaires.
Nos jeunes actuels ont bien plus de problèmes que cela et auraient plutôt tendance à traduire par de la violence ce qui hier n'était que vacuité.
Allez-y cependant mais si je puis me permettre de vous donner un conseil, n'y allez pas seul, vous pourrez ainsi désamorcer l'impact à la sortie comme je le fis du reste.

Ah ! au fait ... j'espère que vous avez tout comme moi apprécié la dernière critique littéraire de Frédéric Arnoux, vous savez désormais ce qu'il convient de (ne pas) lire mais vous restez libres, bien sûr. Moi, je me fie assez à ses avis (pas toujours dans la vie, hélas pour moi) mais son jugement est sûr et vous pouvez lui faire confiance.
J'attends par ailleurs avec impatience la sortie du dernier livre écrit par Ophélie Grevet-Soutra (dans l'intervalle vous pouvez allez la lire sur son blog intitulé " Espace et Lumière " situé dans les liens à droite)
Dans l'immédiat : bon dimanche à tous !

S.@

07:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.