Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2011

come back

" Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de soi." - C'est ben vrrrrai, ça ! mais il faudrait peut-être que je m'y remette ? 

Frédéric quant à lui a pris quelques jours de vacances, histoire de jouer les gentilhomme-farmer, ce qui lui va très bien.


Tout d'abord, je suis ravie d'apprendre que le gros libidineux est sorti de prison et qu'il crache au bassinet. Pas toujours les mêmes ! ... Cela dit, je n'approuve pas la façon dont il fut traité par ces barbares de yankees. Bien que de gauche, je n'aurais certes pas voté pour lui car s'il avait été élu il risquait fort d'être le fossoyeur du socialisme, à supposer que ce mouvement existe encore ? ... Les médias nous rebattent les oreilles avec cette lamentable affaire depuis une semaine et il serait temps de dire : basta !

Finalement, je vois d'un oeil assez favorable la remontée de " Nounours " ex-Mr Ségolène, lequel a une revanche à prendre et puis, lui ou un autre au point aù nous en sommes ... Bref ! comme disait ma grand-mère,
" - qui vivra verra " à ce sujet, ça fait longtemps qu'elle ne voit plus rien la brave femme et ça vaut sans doute mieux pour elle car nos ancètres seraient sidérés s'ils constataient ce qui se passe actuellement. Sidérés, le terme est faible, consternés devrais-je dire.

 
A part ça ? Il fait un temps splendide mais je ne suis pas encore sortie " biscotte " je faisais du ménage ... Oui, ça arrive de temps en temps, quand la somme de poils de chats planquée sous les meubles me fait éternuer à tout va !

Hier soir, j'ai vu une pièce dont il n'y a pas grand chose à dire sinon que j'ai beaucoup souffert pour les comédiens qui s'étaient attelés à un texte pareil ... lequel au sens théâtral du terme, brillait par son inconsistance et qui a déclenché la somnolence de la personne qui m'accompagnait.

Vais-je ressortir mon vélo demain ? C'est pourtant maintenant ou jamais. Le parrain de mes minettes vient de s'envoler pour l'Indonésie et m'a envoyé un mail depuis l'aéroport. J'attends qu'il me fasse signe à la prochaine escale car je n'aime pas trop le savoir en l'air ... Peut-être parviendrai-je à programmer un film aujourd'hui ou demain auquel cas, vous ne tarderez pas à en récupérer le compte-rendu. Hasta la vista !

S.@



13:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.