Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2010

Le Président de Yves Jeuland

Documentaire français - durée : 1h. 40 -

aff.film.jpg

D'un âge avancé, il était tout à la fois : laid, bancal et monumental. La truculence personnifiée ! Une sorte de Zeus ombrageux qui cultivait l'art de la guerre car la politique finalement, n'est que la façon la plus efficace d'éliminer les autres. Seul le résultat compte, il faut avoir le sens de la répartie et ne surtout pas faire de quartiers. L'homme était époustouflant, à la limite de l'insupportable, cynique, populiste à l'extrême et malgré tout cela on ne pouvait que l'admirer.
Yves Jeuland a suivi librement sa dernière campagne sans qu'aucun contrôle ni censure lui soit imposé, c'est ce qui donne le caractère percutant du film.
Sur certaines prises de vue, Le Président était loin de se montrer à son avantage pourtant ... Volontiers rabelaisien, naturellement tyrannique il supportait incroyablement bien les remarques de son directeur de campagne lequel ne lui faisait pas de cadeaux. Moins policé que François Mitterrand il était de la même trempe, un homme d'acier, remplaçant juste l'ironie par l'invective, l'un persiflait quand l'autre foudroyait l'adversaire mais le résultat était identique puisque l'objectif était de gagner.
Ce documentaire prouve à quel point un homme de pouvoir même entouré reste irrémédiablement seul mais y puise d'évidence une sorte de jouissance que rien ne pourra jamais remplacer. Le réalisateur dira de lui : " j'ai filmé un ogre " -
C'était bien cela, un immense appétit de pouvoir dont seule la mort pouvait le priver. Face à lui, les autres, tous les autres sans exception aucune, ne faisaient pas le poids. Georges Frêche tomba foudroyé le 24 octobre 2010.
Cet homme politique là, est mort debout et nous ne sommes pas prêts de l'oublier.

l'ogre-hilare.jpg


16:22 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.